Green Friday : Et si vous boycottiez la surconsommation ?

Green Friday : et si vous boycottiez la surconsommation ?

C’est aujourd’hui ! L’événement attendu par de nombreuses marques et consommateurs, le Black Friday ! Autrement dit, ce vendredi noir qui prône le consumérisme de masse où tout est bradé. Loin d’être sans conséquences, cette journée commerciale symbolise la consommation à l’excès. Pour boycotter cette surconsommation, il existe désormais le Green Friday : la journée anti Black Friday. Concrètement, cet événement a pour but de mettre en lumière les dérives du Black Friday et d’inviter les individus à repenser leur manière d’acheter. Cette alternative éco responsable vous intéresse ? Dans cet article, on vous donne 5 bonnes raisons de suivre ce mouvement. Découvrez aussi des idées de bonnes pratiques pour consommer plus durablement.

 

Le Green Friday en bref

 

Aussi appelé « la journée green » ou « l’anti Black Friday », le Green Friday est une journée de lutte à double objectif : dénoncer les principes de surconsommation du Black Friday et sensibiliser les acteurs et les consommateurs à un mode de consommation plus durable en les invitant à remettre en question leurs habitudes d’achat.

Pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants du Green Friday, il est intéressant de remonter aux origines. Ce n’est qu’en 2017 que la première journée anti-Black Friday voit le jour. Elle est propulsée par le réseau Envie qui milite depuis 1984 contre le gaspillage, et pour la rénovation, la réparation et le recyclage.

Mis en avant par les médias et les réseaux sociaux, le mouvement a au fil des années pris de l’ampleur, jusqu’à devenir un collectif à part entière. Aujourd’hui, il a évolué, impactant toujours plus de consommateurs, mais aussi de marques. D’ailleurs, en 2019, le Green Friday a poussé l’enseigne Faguo à créer un collectif à part entière, « Make Friday Green Again ». Celui-ci a pour but de rassembler des marques autour d’un engagement commun : lutter contre la surconsommation en sensibilisant le public. Les marques intéressées peuvent rejoindre gratuitement le collectif. En 2020, 1200 marques y ont adhéré, parmi lesquelles des enseignes de renom comme Nature et Découvertes, Aigle, Maisons du Monde, Joone, Naturalia, Emoi Emoi, Respire et… Les Verts Moutons !

Et ça tombe bien, puisque selon la récente étude GreenFlex de 2021, 72 % des Français déclarent être en faveur d’une consommation plus responsable. Preuve d’une prise de conscience collective vers un modèle durable et engagé.

 

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

3 bonnes raisons de soutenir le mouvement Green Friday

1- Participer à un modèle de consommation plus raisonné

 

En tant que consommateur, décider de soutenir le Green Friday, c’est savoir remettre en question ses habitudes de consommation, ce qui est déjà un énorme pas pour faire changer les choses !

Vous l’aurez compris, le Black Friday incite chacun d’entre nous à posséder des biens matériels dont on n’a pas forcément besoin, jouant sur les rabais et les promotions publicitaires. Et si en ce dernier vendredi du mois de novembre, vous preniez plutôt le contrepied pour vous interroger sur votre modèle de consommation ? Quelles sont mes habitudes ? De quoi ai-je réellement besoin pour me sentir épanoui.e ? Pourquoi ne pas privilégier le seconde main ou échanger au lieu d’acheter neuf ? Quelles alternatives s’offrent à moi ? Quelle marque à l’engagement raisonnée peut satisfaire mes besoins ? Et l’impact écologique dans tout ça ? Etc. Toutes ces questions vous amèneront à adopter une nouvelle vision, plus durable et engagée.

 

2- Devenir acteur plutôt que spectateur de sa consommation

 

Être un consom’acteur, voilà ce à quoi vous invite le Green Friday. Consommer durant le Black Friday revient à perdre son pouvoir de décision. Bien que l’on soit responsable de nos actes d’achat, durant le vendredi noir, on peut vite se laisser prendre au jeu de l’achat impulsif. C’est vrai, il suffit d’ouvrir sa boîte mail, d’allumer la télévision ou de se rendre dans un centre commercial pour constater qu’on est la cible des marques. La télévision dernier cri au rabais, le dernier sèche-cheveux à 50 % et le petit top à -70 %… Dans ce contexte, difficile d’adopter un comportement raisonné.

Et si vous repreniez votre pouvoir sur votre consommation ?

C’est ce que le Green Friday vous encourage à faire : disposer de votre libre arbitre en décidant. Et en vous permettant d’adopter une réflexion sur votre manière d’acheter et sur le choix des marques que vous soutenez, vous redéfinissez en quelque sorte les règles du marché.

 

3- Agir pour l’environnement

 

La fast-fashion et les produits high-tech, c’est ce qui est principalement mis en avant pendant le Black Friday. Malheureusement, pour la planète, ces articles n’ont rien de bon. Ils sont produits en masse, souvent à l’autre bout du monde, augmentant alors le taux d’émission de gaz à effet de serre, et appauvrissant les ressources renouvelables.

Agir en faveur du Green Friday, c’est aussi vouloir que les choses bougent du côté de l’environnement. C’est donc dire oui à des méthodes de production durables, à des marques françaises qui utilisent des matières renouvelables. C’est accepter de réutiliser, de recycler, de donner ou de faire le tri plutôt que d’acheter neuf… En bref, c’est faire un pas pour que notre jolie terre bleue ne s’essouffle pas sous le poids de notre consommation.

➡️   À lire aussi : plastique dans la cuisine I comment s’en débarrasser ? 

 

Comment lutter contre la consommation de masse ? 4 idées d’actions à mettre en place

 

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

1- Se questionner sur ses besoins

 

Se mobiliser en faveur du Green Friday passe avant tout par une remise en question. Vous souhaitez consommer de manière plus durable ? Alors, l’une des premières actions à faire, c’est de vous interroger sur vos besoins.

Pour vous questionner, c’est simple, vous pouvez utiliser la méthode BISOU. Il s’agit d’un moyen mnémotechnique basé sur 5 questions qui vous permet de savoir en 30 secondes si vous avez besoin de ce produit ou pas. Voici les questions :

  • Besoin : ai-je vraiment besoin du produit ?
  • Immédiateté : ai-je besoin du produit maintenant ou cela peut-il attendre ? Sous-entendu, est-ce qu’entre-temps, je ne peux pas trouver une alternative ?
  • Semblable : n’ai-je pas déjà un produit similaire ?
  • Origine : d’où provient ce produit ? Dans quelles conditions a-t-il été fabriqué ?
  • Utilité : est-ce que ce produit va me servir ? Pour combien de temps ?

Cette technique est très utile pour recentrer ses besoins, les prioriser et évaluer ce qui compte pour vous. C’est donc une excellente manière de lutter contre la surconsommation. Même si la méthode BISOU peut vous paraître fastidieuse, vous verrez avec le temps qu’il ne s’agit que d’un simple mécanisme à acquérir. Une fois ancré, ça deviendra naturel pour vous de juger de l’utilité d’un produit.

 

2- Lutter contre le syndrome de l’achat compulsif

 

Vous aussi, il vous est déjà arrivé de craquer compulsivement en faisant du lèche-vitrine ou en voyant passer un produit tendance sur Instagram ? Rien de mal à se faire plaisir, me direz-vous ? C’est vrai. Il est important de s’octroyer des cadeaux pour le moral ou pour se féliciter d’une réussite par exemple. Toutefois, les achats irréfléchis, c’est ce qui entraîne la consommation à l’excès. On se retrouve alors avec le même T-shirt en 4 coloris différents, on investit dans une machine à pain dont on ne se servira qu’une seule fois… Et c’est typiquement ce type de comportement qu’encourage le Black Friday.

Pour lutter contre l’achat compulsif, aucune recette miracle, juste s’autoriser à dire non. Alors, ça rejoint fortement ce qui vous est expliqué dans le paragraphe précédent. Vous pouvez d’ailleurs vous servir de la méthode BISOU si ça vous rassure. Mais oser dire non, c’est reprendre sa responsabilité et s’affirmer en tant qu’éco-citoyen. Et vous le verrez, votre porte-monnaie, mais aussi votre estime vous remercieront, car refuser un achat compulsif, c’est se garder de l’argent et de l’espace (physique et mental) pour investir dans un bien matériel qui compte vraiment : un cadeau pour une étape franchie dans votre vie, un objet de décoration artisanal qui vous fait de l’œil depuis longtemps, un vêtement éthique, etc.

 

3- Se tourner vers des achats éco-responsables

 

Vous souhaitez boycotter le Black Friday ? Tournez-vous vers des alternatives raisonnées. Par alternatives, on entend tous les produits qui s’inscrivent dans une démarche d’éco-responsabilité (fabrication made in France, matériaux respectueux de l’environnement, éthique et engagement de la marque, produit écologique, etc.). Consommer de manière plus durable, c’est aussi agir autrement que par le simple acte d’achat. Profitez de cette journée pour faire un grand tri dans vos vêtements ou vos effets personnels. Donnez ce dont vous ne vous servez plus, ou échangez-les avec votre cercle d’amis. Recyclez au lieu de jeter. Faites preuve d’imagination et de créativité en donnant une seconde vie à vos objets : upcycling, rénovation de meubles, couture, etc.

 

4- Soutenir des marques qui s’engagent dans une démarche d’éco-responsabilité

 

Et si vous profitiez du Green Friday pour supporter des marques engagées ? Pour ça, pas besoin de chercher bien loin. Rendez-vous sur le site du collectif « Make Friday Great Again » et regardez les marques qui y sont adhérentes. Avec près de 1200 enseignes, vous avez le choix. D’ailleurs, si vous les suivez sur les réseaux sociaux, ces marques ne manqueront pas de communiquer sur leurs engagements, vous invitant en ce dernier vendredi de novembre à recycler, à faire du tri, à participer à des ramassages de déchets, à acheter en vrac, à faire des DIY, etc.

Beaucoup d’autres enseignes n’attendent pas le Green Friday pour agir durablement pour la planète, et ce, toute l’année. Notre marque par exemple, Les Verts Moutons, est engagée depuis le début pour la consommation zéro déchet. Nous proposons à la vente des perles de céramique pour purifier l’eau sans polluer. C’est un produit réutilisable et biodégradable. Mais au-delà du produit en lui-même, c’est un mode de consommation que nous défendons, plus respectueux de l’environnement et des hommes.

➡️  Pour découvrir nos valeurs, consultez cet article.

Alors, vers un (Black) Friday plus vert ? On espère que cet article vous aura aidé à découvrir ce mouvement green en faveur de la consommation durable ou bien à vous conforter dans votre choix d’acheter de manière plus raisonnée. Dans tous les cas, à l’occasion du Green Friday, rendez-vous ce 26 novembre pour boycotter la surconsommation et suivre de près toutes les actions qui seront mises en place. Chez Les Verts Moutons, ce sera le reversement de 10% du chiffre d’affaires réalisé en ce vendredi vert, au profit de deux associations de protection de l’environnement, choisies par nos clients !

Source :

https://www.greenflex.com/communique-de-presse/barometre-greenflex-ademe-de-la-consommation-responsable/

Partager :

Les plus populaires

Abonnez-vous à notre newsletter !
et profitez de -10% sur votre première commande. Pas de spam, notifications uniquement sur les nouveaux produits et mises à jour.

Autres Articles

error: Contenu protégé !