Article 0
Sélectionner une page

Visualisez.

Votre maison est en désordre, les meubles sont tout empoussiérés. Des affaires traînent au sol et il se dégage une vague odeur de moisissure.

Vous voyez un peu le tableau ?

Est-ce que cette image vous inspire et vous donne envie de passer de bons moments dans votre intérieur ?  

Non, bien sûr. Et pour cause. Alors que les bénéfices de vivre dans un espace ordonné, rangé et sain sont nombreux.

Et si on vous disait qu’il existe une méthode de nettoyage unique, inspirée du japon ? Il s’agit de l’Oosouji ! Cette technique ritualisée a pour but de nettoyer son intérieur de toutes les impuretés, de manière à accueillir la nouvelle année avec sérénité.

Vous vous sentez prêt à frotter vos murs du sol au plafond comme un Nippon ? Alors, cet article est fait pour vous ! Après avoir lu ce billet, vous n’aurez plus aucune excuse pour ne pas mettre un coup de propre dans votre intérieur et avoir une maison saine.

Avoir une maison propre : quels avantages en tirer ?

On aspire tous plus ou moins à vivre dans un endroit propre, sain et dans lequel on se sent bien. Mais quels avantages peut-on réellement en tirer ? Est-ce que cela influe sur notre humeur, sur notre niveau d’énergie, sur notre productivité ? On y répond tout de suite.

1/ Se sentir bien

Imaginez, vous rentrez chez vous après une longue journée de travail ou une sortie entre amis. La fatigue se fait peu à peu sentir et vous n’aspirez qu’à un bon moment de détente dans un endroit calme et relaxant.

Vous franchissez le pas de votre maison, et là, c’est le drame ! Vous avez oublié que vous n’aviez ni rangé ni nettoyé votre intérieur. Résultat ? La vaisselle déborde, le repas de la veille n’est pas débarrassé et vos affaires de sport trainent par terre.

La question maintenant est : allez-vous réellement profiter de votre moment de détente ?

Probablement que non.

Vous voyez où o  veut en venir ? Pour se sentir bien et s’accorder du temps de qualité, il est important d’évoluer dans un environnement sain et bien entretenu. Alors, cela ne veut pas dire de traquer la moindre poussière tous les jours ou de devenir une fée du logis, mais plutôt de traiter son espace de vie comme on aimerait être considéré. Pour ça, vous pouvez vous poser quelques questions du type :

  • Dans quel environnement je me sens bien ?
  •  Après avoir fait le ménage, qu’est-ce que j’apprécie chez moi ? Le sol propre, la nouvelle disposition de mes objets, l’accès facile à mes effets personnels ?
  • Qu’est-ce qui contribue à mon bien-être ?
  • Comment je décrirais mon intérieur idéal ?
  • etc.

2/ Vider son esprit

On le dit souvent, l’intérieur est le reflet de notre esprit.

Par exemple, si vous vous sentez las ou que vous vivez une passe difficile, il est fort probable que votre espace de vie en témoigne. À l’inverse, si vous êtes dans une phase d’action où votre esprit est clair, votre maison le sera aussi.

Bien qu’aux antipodes, l’esprit et l’espace de vie sont intimement liés.

3/ Remonter son niveau d’énergie

Vous avez un coup de mou ou une baisse d’énergie ? Ça arrive à tout le monde !

Plutôt que de rester sur votre canapé ou dans votre lit à ressasser vos pensées, levez-vous et faites le ménage ! Votre intérieur vous remerciera et votre esprit aussi.

Lorsque l’on se sent fatigué ou que l’on est tracassé par quelque chose, on a tous plus ou moins le réflexe de se réfugier dans un espace cocooning, pensant que c’est la solution. Or, si l’on reste trop longtemps dans cet état de non-action a fortiori en pleine journée, notre cerveau peut comprendre que l’on tente de recréer un cycle de sommeil. Par conséquent, notre énergie ne remonte pas et pire encore, on perd toute motivation.

À l’inverse, si on se met en mouvement à travers une activité sportive, de la marche, de la danse ou encore le ménage, on envoie le signal à notre cerveau que l’on est éveillé et en pleine action. Résultat ? Le niveau d’énergie remonte.

Dans ce contexte, entretenir sa maison est également un moyen pour se libérer de ce qui nous entrave. En étant en mouvement et en se concentrant pleinement sur une tâche, on met notre attention ailleurs. Les pensées limitantes, l’émotion négative ou encore la peine que l’on ressentait 30 minutes plus tôt s’évaporent !

4/ Améliorer sa productivité et sa créativité

Vivre dans un lieu aéré et nettoyé, c’est la garantie de booster son taux de productivité et de créativité. Pourquoi ? Votre esprit est comme lui aussi dépoussiéré de toutes ses pensées négatives. Il laisse alors la place aux nouvelles idées, aux inspirations et à la motivation. Résultat, vous êtes davantage concentré pour travailler ou pour créer.

Dans le même temps, si votre espace de vie est bien organisé et rangé, vous aurez plus facilement accès à vos effets personnels. Vous ne perdrez plus 30 minutes à chercher le stylo qu’il vous faut ou le papier manquant. Tout sera parfaitement entreposé à une place prédéfinie. Vous gagnerez alors un gain de temps considérable, et vous cesserez de perdre de l’énergie sur des tâches qui n’ont aucune valeur ajoutée.

L’Oosouji : explications d’une méthode de nettoyage japonaise

Vous l’attendiez ? La voilà, la pratique venue tout droit du japon : l’Oosouji, traditionnellement écrit Ōsōji.

Alors, qu’est-ce que l’Ōsōji ?

En quelques mots, c’est un processus de nettoyage qui s’effectue dans la culture japonaise à la fin de chaque année et qui précède le Nouvel An japonais. Elle vise à faire le grand ménage pour permettre d’accueillir la nouvelle année avec plus de clarté et de sérénité.

Mais comme la culture japonaise est aussi très philosophique, l’Oosouji n’est pas seulement vu comme un moment où l’on nettoie. C’est en quelque sorte un rituel ou un rite de purification. Cette tradition date de la période shintoïste. À l’époque, on nettoyait l’autel familial dédié aux ancêtres et aux divinités afin de pouvoir accueillir les dieux et la nouvelle année. À travers les générations, cette pratique s’est peu à peu « modernisée » sans pour autant perdre sa symbolique.

Aujourd’hui, les foyers, mais aussi les écoles, les bureaux et les temples pratiquent l’Ōsōji. On range, on nettoie, on trie et on fait place au renouveau en se débarrassant de ce qui ne nous est plus utile, que ce soit matériel ou immatériel. Ce rite de purification permet donc de faire de la place physiquement (dans son environnement), mais aussi spirituellement, dans son esprit.

👉  Pour aller plus loin : Entretenir naturellement sa maison : 4 leçons du japon

Comment pratiquer l’Oosouji pour assainir sa maison ?

Prévoir une journée dédiée au grand ménage

Pour réaliser le grand ménage japonais en bonne et due forme, il est important de le faire dans les règles de l’art. Pour ça, ne prévoyez pas cette journée en plein mois d’août, mais bien fin décembre, avant le début de la nouvelle année.

En revanche, cela n’exclut pas d’organiser d’autres journées de ce type dans l’année, quand vous en ressentez le besoin.

Pour ce qui est de l’organisation, prévenez votre entourage si vous souhaitez le réaliser en famille par exemple. Dans ce cas, notez la date sur le calendrier commun afin que tout le monde sache que cette journée sera dédiée à l’Oosouji.

Définir à l’avance de quoi vous souhaitez vous désencombrer

Si vous avez suivi, l’Ōsōji peut se pratiquer sur différents aspects de votre vie. Vous pouvez vous contenter de nettoyer votre maison ou réorganiser l’aménagement de votre intérieur. L’objectif que vous donnez à cette pratique vous est propre. Veillez donc à déterminer à l’avance de quoi vous souhaitez vous débarrasser.

Est-ce que cela concerne seulement des biens matériels ou plutôt des relations toxiques ou encore des schémas limitants ? Dans le cas où cela concerne votre aspect personnel, n’hésitez pas à accentuer le rituel en associant des exercices de libération comme la technique de l’écriture.  

Considérer l’Oosouji comme un temps d’introspection

L’Ōsōji peut se faire en famille, dans le cadre d’un foyer par exemple. Dans ce cas, tout le monde s’unit pour nettoyer de fond en comble les quatre murs de la maison. Mais vous pouvez aussi le pratiquer en solitaire. Ce sera alors davantage un moment introspectif où vous ferez l’état des lieux de votre espace intérieur et de ce dont vous aimeriez vous alléger pour la nouvelle année.

Vous pourrez faire du tri dans vos effets personnels, vos relations, votre bureau, dans votre vie, etc. Faire le ménage prend alors une dimension beaucoup plus personnelle.

Miser sur un nettoyage écologique

Quitte à faire le grand ménage, autant qu’il soit le plus écologique possible, non ? Pour ça, vous pouvez troquer les traditionnels produits ménagers chimiques contre des produits d’entretien naturels. On pense notamment au bicarbonate de soude, à l’eau chaude, au citron, au savon noir ou au vinaigre blanc. Utilisés indépendamment ou en combinaison, ils font des miracles !

Les perles de céramique sont aussi un bon outil pour purifier votre intérieur. Par exemple, les perles sont utiles pour assainir l’eau et la débarrasser de certaines traces désagréables : calcaire, chlore, etc.

Mais elles servent également à améliorer la conservation des aliments frais, des fleurs, à détartrer les appareils électroménagers ou à entretenir votre machine à laver ou votre lave-vaisselle. Autrement dit, ce sont de véritables trésors pour entretenir naturellement et écologiquement son intérieur dans le but d’avoir une maison saine.

👉  En savoir plus au sujet des perles en céramique : utilisation perles de céramique : le guide complet

Vous savez maintenant tout ou presque sur l’Oosouji, cette méthode de nettoyage pour avoir une maison saine ET un esprit sain. Maintenant, il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique ce rituel de purification japonais. N’oubliez pas de l’organiser pour ne pas être pris de court. Pour ça, planifiez une date, définissez ce dont vous souhaitez vous débarrasser et communiquez votre intention avec votre entourage. Enfin, pour l’aspect pratique, orientez-vous vers des produits ménagers naturels qui vous accompagnent écologiquement dans cette aventure. 

🔽🔽  À votre tour : avez-vous déjà pratiqué l’Oosouji ou des techniques similaires ? Si c’est le cas, racontez-nous votre expérience !

Don`t copy text!
Share This