Article 0
Sélectionner une page

Connaissez-vous le kéfir ? Cette boisson pétillante naturelle à base de bonnes bactéries a pour intérêt de rétablir l’équilibre de votre système digestif. Outre ses bienfaits pour la santé, le kéfir a aussi pour avantage de pouvoir se fabriquer à la maison. C’est facile à faire et ça prend peu de temps. Mais pour faire son kéfir et surtout le réussir, il y a une chose à savoir… ou plutôt un ingrédient secret à ne pas négliger ! Il serait trop facile de vous le révéler tout de suite, alors pour savoir, on vous invite à le découvrir dans cet article. Promis, il fera la différence !

Faire son kéfir : en quoi ça consiste ?

Définition du kéfir

Avec la démocratisation des super aliments et des produits naturels qui visent à nous maintenir en bonne santé, le kéfir connait lui aussi son moment de gloire. Comme on vous le présentait dans l’introduction, c’est une boisson vivante enrichie en probiotiques qui s’obtient par le principe de fermentation lactique. D’ailleurs, la magie de ce breuvage ancestral repose sur les grains de kéfir, de petites boules gélatineuses qui renferment un écosystème riche en familles microbiennes et levures. Boire du kéfir a donc plusieurs avantages pour la santé :

  • renforce le système immunitaire ;
  • rééquilibre le système digestif ;
  • renforce la flore intestinale ;
  • fortifie les os ;
  • participe à la résorption des problèmes cutanés ;
  • etc.

Mais saviez-vous qu’il existe différents types de kéfir ? On parle alors du kéfir de fruits et du kéfir de lait qui ne se conçoivent pas à partir des mêmes souches bactériennes. Pour vous aider à faire la différence :

  • Le kéfir de fruits est obtenu à partir de grains de kéfir de fruits qui fermentent dans de l’eau et du sucre.
  • Le kéfir de lait ressemble à un yaourt à boire. Il est fermenté à partir de grains de kéfir de lait.

D’ailleurs, les origines de cette boisson, on les doit au kéfir de lait. Petit flash-back 2000 ans en arrière chez les nomades du Caucase. Pour conserver leur lait, ils avaient pour habitude de fermenter leur breuvage dans de la peau d’animal grâce aux grains de kéfir. Ces grains auraient été obtenus par le processus de filtration donnant lieu à la création fructueuse d’une synergie bactérienne.

Dans cette histoire, ce qu’il y a de plus curieux, c’est que jusq’à aujourd’hui, les grains n’ont jamais pu être reproduits artificiellement à des fins commerciales. Vous cherchez à savoir où se procurer des grains de kéfir ? Tournez-vous vers votre entourage ou vers des groupes Facebook, car oui, ces souches probiotiques se donnent, s’échangent, se cultivent et se reproduisent à mesure que l’on prépare sa boisson. Que l’on se l’avoue, c’est aussi ça qui donne de la magie à cette limonade d’un autre genre !

Le kéfir, une boisson probiotique maison

Le kéfir de fruits s’achète en magasin biologique ou sur certaines boutiques en ligne, mais ce qui fait que l’on apprécie tant cette « super boisson », c’est qu’on peut la préparer chez soi. Et c’est clairement un avantage ! En réalisant un kéfir à la maison, vous faites du bien à votre organisme, à votre porte-monnaie, car c’est très économique et à la planète, parce qu’il ne vous faut que très peu d’équipement.

D’ailleurs, vous vous demandez peut-être quels ustensiles il faut pour fabriquer sa boisson gazeuse à la maison ? C’est très simple, il faut :

  • 1 bocal en verre avec son couvercle ou 1 gaze et son élastique ;
  • 1 bouteille en verre ;
  • 1 passoire fine ;
  • 1 saladier ou un haut récipient ;
  • 1 petit entonnoir ou une louche.

Pour ce qui est des ingrédients, on en reparlera dans la suite de l’article.

Le secret d’un kéfir maison réussi : l’eau pure 

Vous savez désormais ce qu’est le kéfir de fruits, mais souvenez-vous, en début d’article, on vous parlait d’un ingrédient particulier qui participe grandement à la réussite de votre boisson aux probiotiques. Trêve de suspense, on vous dévoile LE SECRET made in Les Verts Moutons pour réussir son kéfir à la maison. Il s’agit de l’eau ! Mais pas n’importe quelle eau… une eau pure, dynamisée. Suivez-nous, on vous explique tout ça.

L’impact de l’eau dans la réalisation d’un kéfir

Quand on parle du kéfir, on sous-entend une boisson santé en raison de ses nombreuses vertus. Alors, est-ce que cela vous viendrait à l’esprit d’ajouter à la préparation des agents nocifs ? Non ? Pourtant, lorsque l’on se sert de l’eau du robinet pour fabriquer son kéfir maison, on empêche le processus de parfaitement fonctionner. Je vous explique.

L’eau que l’on consomme parcourt un chemin particulièrement long afin d’arriver jusqu’à votre robinet. Elle traverse des conduits métalliques, parfois encrassés. Même si elle reste potable, elle perd ses propriétés et sa fonction première d’eau hydratante. En d’autres termes, boire de l’eau du robinet revient à boire une eau déstructurée faible en oxygène et mal assimilée par nos cellules.

Dans la préparation d’un kéfir, il est recommandé de ne pas utiliser l’eau du robinet, car celle-ci est d’une part chargée en chlore, ce qui nuit à la reproduction des grains de kéfir, et d’autre part morte. Elle ne participe pas bien au fonctionnement vital de l’organisme. Alors, quelle eau choisir pour son kéfir ? Une eau vivante, dynamisée.

Où la trouve-t-on ? On vous répond juste en-dessous.

Comment purifier son eau pour faire son kéfir ?

L’eau structurée est une eau de source. Malheureusement, tout le monde n’a pas la chance d’avoir à proximité de chez soi une source d’eau naturelle pour s’hydrater. Mais rassurez-vous, on peut redynamiser son eau avec un système d’assainissement d’eau. On parle alors de perles de céramique.

Pour tout vous dire, ces perles sont faites à partir d’argile cuite à très haute température. Dedans, elles renferment elles aussi un écosystème vivant composé de micro-organismes efficaces. Ces EM, comme on  les appelle, contiennent 5 groupes de bactéries. Ensemble, ils créent une synergie qui vient décupler leur champ d’action. Les effets sur l’eau sont bénéfiques. Cela a pour conséquences de modifier positivement la structure moléculaire de l’eau. Le terrain est aussi alcalinisé, les agents polluants sont débarrassés et l’eau retrouve ses qualités dynamisantes.

Alors, comment faire pour purifier l’eau avec les perles de céramique ?

Les perles de céramique sont vendues par lots dans une petite pochette en coton. Vous en trouverez sur la boutique en ligne des Verts Moutons. En fonction de votre usage, il suffit de les placer dans votre carafe d’eau et de les laisser s’activer pendant 30 minutes la première fois puis 15 les fois suivantes. Passé ce délai, l’eau est activée. Vous pouvez la boire ou vous en servir pour faire votre kéfir.

Recette d’une boisson santé qui pétille 

Après toutes ces explications, on n’allait quand même pas vous laisser sur votre faim, et surtout sans une recette ! Car oui, l’idée est que vous réalisiez votre propre kéfir maison pour vous délecter de ce breuvage pétillant et santé ! À que cela ne tienne, voici une recette 100 % naturelle à base de grains de kéfir.

Les ingrédients à prévoir

Pour 1 litre de kéfir :

  • 2 cas de grains de kéfir ;
  • 2 cas de sucre non raffiné ;
  • 1 litre d’eau dynamisée avec les perles de céramique Les Verts Moutons ;
  • 1 à 2 figues séchées ;
  • 1 demi-citron ou 1 demi-orange bio et non traité.

Faire son kéfir : mode d’emploi

C’est à ce moment-là qu’il faut être attentif ! Eh oui, pour obtenir l’aspect gazeux tant apprécié du kéfir, vous allez devoir suivre les étapes de fermentation. On en compte 2. Mais avant cela, veillez à avoir préparé l’eau de votre carafe avec les perles de céramique afin qu’elle soit activée et pure.

⏩À lire aussi : « le fonctionnement des perles de céramique expliqué simplement »

Fermentation A :

  • prendre votre contenant avec l’eau activée ;
  • ajoutez vos ingrédients : grains de kéfir, sucre, figues et agrumes ;
  • refermez votre bocal avec son couvercle ou la gaze ;
  • conservez votre contenant entre 48h et 72h à l’abri de la lumière.

Fermentation B :

  • filtrer l’intégralité de votre contenant dans votre récipient ou votre saladier ;
  • à l’aide de votre entonnoir ou votre louche, versez le kéfir dans votre bouteille en verre ;
  • entreposez votre bouteille à température ambiante pendant 3 jours. Cela permettra d’activer le gaz ;

Votre boisson fermentée est prête !

Petite astuce : une fois le processus terminé, placez votre bouteille au frigo ou ajoutez quelques glaçons à votre verre, car le kéfir est encore meilleur frais !

En résumé, faire son kéfir n’est pas compliqué. Réussir son kéfir maison l’est encore moins. Pour cela, il vous suffit de suivre les étapes de fermentation que l’on vous a décrites, et surtout de faire attention à la qualité de l’eau que vous allez utiliser, car comme expliqué, c’est un ingrédient capital dans la réussite de votre préparation.

Si vous n’avez ni système de filtration ni source d’eau à proximité, pourquoi ne pas essayer les perles de céramique ? Avantage supplémentaire, elles pourront vous servir  pour vous laver les cheveux ou entretenir vos appareils électroménagers.

Partagez-nous votre expérience en commentaire si vous avez déjà testé l’eau dynamisée pour fabriquer votre boisson fermentée 😉

Contenu Protégé !
Share This