Article 0
Sélectionner une page

L’engouement pour le zéro déchet ne cesse de prendre de l’ampleur. Et pour cause, la conscience écologique touche de plus en plus de citoyens en quête d’un changement environnemental durable. À la maison, cela se traduit par tout un tas d’éco-gestes et de solutions anti-gaspillage. Mais, certains produits peuvent aussi être très intéressants à utiliser au quotidien. Dans cet article, on vous partage 9 idées de produits malins pour adopter sereinement le zéro déchet dans la cuisine.

1/ Les sacs à vrac

Tendre vers le zéro déchet dans la cuisine n’est pas compliqué. D’ailleurs, à l’échelle de votre maison, c’est sûrement l’une des pièces les plus faciles d’accès pour commencer votre transition. Vous savez pourquoi ? Parce que dans le mode de consommation classique d’une cuisine, il y a beaucoup de plastique !

Et l’un des premiers produits à supprimer, ce sont les sacs en plastique.

Alors, fort heureusement, depuis 2016, la vente de sacs en plastique en caisse de supermarché a été votée. Cette mesure a permis de réduire considérablement la consommation de ces sacs à usage unique. Aujourd’hui, ils sont remplacés par des sacs en plastique recyclable, des sacs en papier ou des cartons. Dans une démarche de réduction des déchets, cette solution est salutaire, mais elle ne résout pas la problématique du gaspillage, car par exemple, sur les marchés, certains commerçants proposent toujours de transporter vos fruits et légumes dans ces fameux sacs en plastique alimentaire. Et que dire de tous ces aliments qui sont suremballés dans du plastique ?

Bref, l’une des solutions est d’opter pour des sacs à vrac. Les sacs à vrac sont des pochons en tissu de préférence en coton bio, en lin ou en chanvre. Ils peuvent se présenter sous la forme de filets ou de sacs « pleins ». Leurs tailles peuvent aussi varier de manière à pouvoir stocker différents types d’aliments : fruits, légumes, graines, céréales, féculents… En somme, tout ce qui est vendu en vrac et qui est sec. L’avantage principal de ce type de contenant, c’est qu’il est lavable, donc réutilisable. Dans la mesure où de plus en plus de magasins s’orientent vers la vente de produits en libre-service, ils permettent aux éco-citoyens de consommer sans polluer.

Dans la cuisine, ils ne prennent que peu de place, et peuvent facilement se glisser dans un cabas en tissu pour faire ses courses.

D’ailleurs, si vous cherchez une alternative aux sacs à usage unique, nous proposons sur Les Verts Moutons un lot de 3 sacs à vrac en coton bio certifié GOTS.

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

2/ Les perles de céramique : l’allié d’une cuisine durable

Pour adopter le zéro déchet en cuisine, il n’y a rien de mieux que de s’équiper de perles de céramique ! Multi usages, économiques et 100 % naturelles, ces perles sont constituées d’argile et de micro-organismes efficaces (un concentré de bactéries). Elle sont ingénieuses et ultra efficaces pour rééquilibrer naturellement un environnement trop chargé ou pollué.

Concrètement, dans votre cuisine, vous pouvez vous en servir pour :

  • purifier l’eau de votre robinet ;
  • conserver plus longtemps vos fruits et légumes frais ;
  • détartrer votre bouilloire ou votre machine à café ;
  • entretenir votre lave-vaisselle ;
  • améliorer la durée de conservation de vos fleurs.

Les perles sont vendues par lots, et conditionnées dans de petits sachets en coton bio, car en fonction de leur usage, leur quantité varie. Elles s’utilisent pendant une décennie et se mettent au compost une fois devenues « obsolètes ». Retrouvez plus d’informations sur leur utilisation et leur entretien sur notre site Les Verts Moutons.

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

3/ Les emballages réutilisables pour passer au zéro déchet dans la cuisine

Autre idée de produit à adopter dans sa cuisine pour réduire ses déchets : les emballages réutilisables.

Ils ont le vent en poupe, c’est vrai. Les emballages en cire d’abeille ou communément appelés les Bee’s wrap ne cessent de séduire les adeptes du zéro déchet. Et il faut se l’avouer, ils sont beaucoup plus sexy que le traditionnel film alimentaire ou le papier d’aluminium… Pour le décrire simplement, cet emballage écologique n’est ni plus ni moins qu’un morceau de tissu enduit de cire d’abeille. Totalement naturel, il est réutilisable, biodégradable et écologique.

C’est un accessoire de conservation très utile dans une cuisine, car il sert à couvrir tous les restes de plats non consommés, à conserver les morceaux de fruits et légumes, mais aussi à emballer et à transporter une part de tarte, une salade ou un sandwich. D’ailleurs, leurs formes varient pour s’adapter à un large spectre d’aliments.

Mais ce qui plaît le plus avec ce type d’emballage zéro déchet, c’est qu’il peut être fait soi-même à la façon DIY. Le zéro déchet prend alors tout son sens, car on produit soi-même son article que l’on peut réutiliser par la suite, c’est un cercle vertueux. Pour ça, il vous faudra :

  • Des chutes de tissu. Sur ce point, amusez-vous ! Sélectionnez des morceaux colorés pour pimper vos emballages.
  • De la cire d’abeille en pastilles.
  • Une paire de ciseaux pour découper la forme qui vous convient.
  • 2 feuilles de papier sulfurisé.
  • 1 fer à repasser.

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

4/ La gourde réutilisable : le produit malin pour remplacer les bouteilles en plastique

Pour en finir avec le plastique, et notamment les bouteilles d’eau dans la cuisine, la gourde zéro déchet est idéale ! D’ailleurs, saviez-vous que 175 bouteilles d’eau embouteillées sont vendues chaque seconde en France ? Sur une année, cela représente environ 5,5 milliards de bouteilles en plastique par an (sans compter toutes les autres boissons du type soda). Quand on sait que le plastique n’est que peu voire pas recyclé, on n’ose pas imaginer l’ampleur écologique que cause ce type de composant…

Pour éviter cette surconsommation, les gourdes réutilisables sont une bonne alternative écologique. Vous en trouverez de différents matériaux : en inox, en verre, en fibres de bambou ou en plastique recyclé. Elles sont durables et robustes, de quoi vous tenir des années. C’est aussi un avantage économique, car sur la durée, ces accessoires sont vite rentabilisés.

Qui plus est, leur usage est très pratique. Grâce à leur format compact, les gourdes s’utilisent aussi bien à la maison qu’en extérieur. Plus besoin de vous embêter à transporter votre pack de bouteilles d’eau pendant votre randonnée, une gourde suffit pour plusieurs usages. Il vous suffit de trouver un point d’eau pour la remplir.

Enfin, certaines sont dotées d’options comme la fonction isotherme qui permet de garder sa boisson chaude ou froide. D’autres sont équipées d’un filtre comme la Céra’Gourde Les Verts Moutons. Grâce aux perles de céramique intégrées, vous pouvez purifier l’eau de votre robinet ! Un avantage plus que certain quand l’eau courante est chargée en calcaire ou trop chlorée.

⏩  Vous souhaitez acheter une gourde écologique ? Grâce à nos conseils, découvrez comment bien choisir votre gourde. 

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

 

5/ Le bac à compost domestique pour valoriser ses déchets ménagers

Le compost domestique est une excellente manière de réduire ses déchets ménagers et donc, d’alléger l’empreinte carbone de sa poubelle.

Bien qu’ils soient davantage connus pour un usage en extérieur, les bacs à compost s’adaptent à l’offre et aux besoins des éco-citoyens. D’ailleurs, on trouve de plus en plus de modèles adaptables à la cuisine et aux appartements. On les appelle les composteurs domestiques ou les composteurs d’intérieur. Ils sont scellés, et ne dégagent que peu, voire pas d’odeurs. Ils sont également compacts et ne prennent pas de place.

L’un des meilleurs modèles pour décomposer naturellement ses matières organiques est d’utiliser le composteur japonais : le Bokashi. Il agit sur les biodéchets par le biais d’un processus de fermentation activé par les micro-organismes efficaces. Résultat, vos épluchures de légumes, vos coquilles d’œufs et toutes autres matières organiques finissent en fertilisant naturel qui peut être utilisé pour alimenter vos plantes, votre potager ou votre terre. C’est une manière écologique de valoriser des matières vouées à être jetées.

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

6/ Le bocal en verre : l’accessoire intemporel qui limite le gaspillage

Dans la famille anti-gaspi, je demande les bocaux en verre !

Ces contenants sont clairement intemporels, et je parie que si vous fouillez, vous en avez déjà quelques-uns qui traînent au fond de votre placard. L’avantage avec les bocaux, c’est qu’on peut facilement leur donner une seconde vie, plutôt que de les acheter neufs. Prenez l’exemple du traditionnel pot de confiture. Une fois consommé, réutilisez votre pot pour conserver vos légumineuses que vous aurez achetées en vrac avec votre sac en tissu. C’est aussi ça le zéro déchet dans la cuisine, se resservir de ce qui existe déjà pour consommer autrement et limiter le gaspillage de produits ou de matériaux à usage unique.

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

7/ Les éponges écologiques pour remplacer l’éponge jetable

L’éponge synthétique est pratique. On l’achète en grande surface à l’unité ou par lot, on l’utilise jusqu’à ce qu’elle devienne sale et on la jette. Mais en ce qui concerne la composition, on est loin du produit écologique parfait. L’éponge classique est fabriquée à partir de mousse de résine, un dérivé du pétrole, de fibre de nylon et de polyester. Ce sont des matériaux polluants et énergivores. Ajoutez à cela que ce type d’éponge alourdit sévèrement nos poubelles, car la durée d’utilisation moyenne d’une éponge synthétique de cuisine est de 15 jours.

Pour pallier le désastre environnemental auquel participent les éponges du commerce, vous pouvez vous orienter vers des éponges naturelles. Et il faut dire qu’en matière d’innovations durables et zéro déchet, vous avez le choix. Parmi les solutions écologiques qui existent : vous trouverez :

  • Le tawashi : venu tout droit du japon, le tawashi est une éponge tissée à partir de chutes de tissu. L’avantage, c’est que vous pouvez la fabriquer vous-même, évitant ainsi un achat neuf. Lavable, elle est particulièrement résistante et durable. En revanche, elle ne possède pas de côté rugueux, utile pour désincruster les saletés ou les impuretés. Pour ça, nous vous recommandons de l’associer à une brosse à tête dure.
  • La brosse à vaisselle : un savon + une brosse, il n’y a rien de plus naturel et de plus efficace pour faire sa vaisselle. Avant d’être écologique, ce combo est avant tout une méthode avérée pour nettoyer les taches incrustées et la vaisselle sale. Mais, avec la démocratisation du zéro déchet, cet ustensile de cuisine ne cesse de convaincre le grand public. La tête à brosse est accessible, facile à utiliser, fonctionnelle et surtout réutilisable. Vous en trouverez de différentes compositions.
  • L’éponge de mer : même si on la connaît davantage pour son utilisation sous la douche, l’éponge de mer peut aussi servir au nettoyage des casseroles. 100 % naturelle et majoritairement issue d’une pêche durable (se renseigner avant l’achat), l’éponge est une algue marine qui sèche rapidement.
  • La Loofah : si vous aimez les produits naturels, vous serez aussi conquis par la Loofah, une éponge en fibres de luffa aegyptiaca, un fruit qui ressemble au concombre ou à la courgette. Légère et maniable, elle est parfaite pour la vaisselle de cuisine, mais son usage est davantage reconnu pour la peau, parce que la Loofah est exfoliante !

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

8/ La Lunch box pour réduire vos déchets à l’heure du repas

À l’heure des repas aussi vous pouvez réduire l’impact de votre consommation sur l’environnement. Comment ? En troquant vos tupperwares et boîtes de conservation en plastique contre une lunch box en matériaux durables. Le bento se démarque des autres contenants réutilisables par sa fonction : il permet de transporter son déjeuner et donc de prendre son repas à l’extérieur. On prépare son repas chez soi et on le stocke dans sa boîte compartimentée. On en trouve de différentes formes et compositions, mais les boîtes à repas ont toutes un point commun, leur composition est majoritairement durable et écologique. Vous en trouverez en inox, en fibres de bambou en bois, mais aussi en plastique.

L’idée avec la boîte à repas, c’est qu’elle peut aussi vous servir de contenant pour stocker vos restes dans le frigo sans avoir recours à des emballages à usage unique du type aluminium, papier film ou boîte en plastique.

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

9/ Les tissus lavables pour ne plus consommer de papier absorbant

Vous débutez le zéro déchet en tant qu’écolo novice ? Alors, vous aurez surement tendance à vous diriger vers des éco gestes simples à réaliser. Et c’est une bonne chose ! Pour effectuer une transition en douceur, vous pouvez par exemple commencer par supprimer de votre cuisine les essuie-tout jetables, en les remplaçant par des tissus lavables. Pour vous, ce sera plus économique, car durable, et ça limitera considérablement le gaspillage de matières polluantes, comme la cellulose.

  • https://www.facebook.com/LesVertsMoutons
  • Twitter

Vous voilà maintenant informés des principales alternatives à adopter pour passer au zéro déchet dans la cuisine. Bien sûr, cette liste est non exhaustive. D’ailleurs, peut-être que vous en utilisez déjà certains dans votre quotidien ?

Si c’est le cas, partagez-nous votre expérience en commentaires 😉

👉  Pour aller plus loin sur le sujet du zéro déchet, allez consulter notre article de blog pour éliminer définitivement le plastique de votre cuisine !

Et si cet article vous a aidé à y voir plus clair, n’hésitez pas à le partager ou le liker ! 👍🏼